Étude FSA : Singapour et la Malaisie sont des bancs d’essai idéaux pour l’e-commerce transfrontalier

Pour les marchands qui cherchent à étendre leurs activités sur le marché asiatique du e-commerce
Press release date: 
2013/12/03

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

 

Amsterdam, Pays-Bas, 3 décembre 2013 – L’Association financière d’études d’Amsterdam (ou FSA, Financial Study Association Amsterdam), la plus grande en son genre aux Pays-Bas, a identifié Singapour et la Malaisie comme étant les régions les plus propices pour les marchands e-commerce souhaitant tester et étendre leurs activités au niveau international et explorer le potentiel du marché asiatique. Bien que les marchés e-commerce de Singapour et de la Malaisie soient relativement restreints en comparaison aux géants tels que la Chine (190 milliards US$) et le Japon (64 milliards de US$), ces deux petits pays se distinguent, selon cette étude, de par l’étendue de leur part du marché transfrontalier. D’autre part, ils offrent des propositions uniques permettant aux marchands de s’adapter localement et de comprendre les particularités de cette région e-commerce en croissance rapide.

 

Cette étude, intitulée « E-commerce transfrontalier sur les marchés asiatiques: Singapour et la Malaisie », est le résultat d’efforts communs de Payvision, PSP indépendant spécialisé dans le traitement global des paiements par carte pour le marché e-commerce, et le projet de recherche FSA, une initiative de l’Association d’études financières d’Amsterdam. Elle étudie les bénéfices de l’e-commerce transfrontalier au Singapour et en Malaisie pour les ISO, PSP, banques acquéreurs et leurs marchands dans le monde entier.

 

Selon les experts du secteur et les données étudiées, environ 55% des activités e-commerce totales au Singapour et 40% en Malaisie sont transfrontalières. Un pourcentage particulièrement élevé si l’on compare ces chiffres à ceux du Japon (18%) et de la Corée du Sud (25%). D’autre part, le Singapour et la Malaisie offrent aux entreprises internationales un environnement d’entreprenariat fertile, un paysage numérique développé et des infrastructures informatiques très avancées, leur permettant de tester efficacement et d'adapter leurs stratégies en termes de produits et de marketing, et, à terme, de s'établir de façon solide en Asie du Sud-Est.

 

« Le cadre multilingue et multiculturel d’une part, et l’écosystème e-commerce développé des deux pays d’autre part constituent le paysage idéal pour les e-commerçants dont l’ambition est de s’étendre en Asie du Sud-Est et, lors d’une prochaine phase, de puiser dans des marchés d’e-commerce bien établis. Durant ces dernières années, l’e-commerce a connu une croissance rapide à travers la région et le Singapour se transforme en une véritable plateforme e-commerce. Avec plus de 60 millions de personnes naviguant sur le web, l'Asie du Sud-Est est un marché significatif pour les e-commerçants », explique Marrit Teirlinck, chercheur FSA.

 

« Nous sommes enchantés de travailler avec FSA et d’être capables de procurer aux entreprises e-commerce et les sociétés facilitatrices de paiement des données mises à jour, utiles, capables de soutenir leur stratégie d’expansion internationale. L’Asie est le marché d’e-commerce de détail à la croissance la plus rapide, et dont les caractéristiques offrent un véritable challenge. L’Asie du Sud-Est pourrait constituer le site de test idéal pour les marchands qui veulent étendre leurs activités commerciales à l’international et profiter de l’e-commerce transfrontalier de la région », déclare Gijs op de Weegh, COO Payvision.

 

Le rapport montre également que les paiements par cartes de crédit représentent environ 80% des transactions transfrontalières, et que plus de la moitié des produits achetés outre-mer le sont en ligne, auprès de commerces basés aux États-Unis. Ceci dit, un grand nombre de Singapouriens parlent le mandarin - un atout de taille dans le cadre d'activités e-commerce entre la Chine et Singapour. Les sites Internet chinois comme TaoBao puisent dans le marché singapourien en lançant des sites Internet locaux. D’autre part, l’accord de libre-commerce avec l’Union européenne devrait être un vecteur d’e-commerce transfrontalier entre l’Europe et le Singapour.

 

Le rapport conclut également que pour réussir sur ce marché, les marchands devront rechercher un partenaire pour le traitement des paiements par carte internationaux disposant d'un réseau acquéreur global et d'une expertise de tous les aspects de l'e-commerce transfrontalier, et d’une compréhension des règles et de la législation concernant le traitement multidevises et la gestion des risques.

 

 

* * *

 

À propos du rapport

 

En plus des entretiens conduits avec plus de 25 experts du secteur au Singapour et en Malaisie, des représentants locaux de multinationales telles que PayPal, Expedia et DHL ont discuté des tendances et des opportunités du secteur. Des représentants exécutifs d'entreprises locales solidement implantées dans l'industrie de l'e-commerce - AirAsia, Singapore Post, Lazada, iPay88, Luxola - ont également participé à cette étude. En plus des informations collectées durant les entretiens, les recherches ont pris en compte les résultats d'autres rapports de ce secteur. Une liste complète des personnes interrogées et les rapports figurent au chapitre dernier de ce rapport.

Les chercheurs ont rendu le rapport public et celui-ci peut être téléchargé via la page Livres blancs de notre site web.

 

À propos de Payvision

 

Payvision, fournisseur indépendant de solutions de paiement, spécialisé dans le traitement des paiements internationaux par carte pour le secteur du commerce en ligne, propose aux Banques acquéreurs, aux prestataires de services de paiement, aux prestataires ISO et à leurs fournisseurs de services marchands une plate-forme de traitement des paiements à l'échelle internationale, conforme à la norme PCI-DSS, certifiée PSD et basée sur une technologie novatrice. Riche d'un réseau d’acquisition global dont la croissance rapide ne connaît pas d’égal, Payvision propose des opportunités e-commerce internationales. Payvision soutient ses partenaires en vue d'accroître leur empreinte à l'échelle globale. Payvision offre à ses clients un support 24h sur 24 et sept jours sur sept, plus de 150 devises de transaction et des devises régionales pour le traitement des paiements par carte, une interface de reporting haut de gamme et une excellente solution de gestion des risques. Depuis sa création en 2002, la société Payvision, dont le siège social est situé à Amsterdam, a développé ses services internationaux dans plus de 40 pays. Elle possède actuellement des bureaux à New York, dans l’Utah, à Madrid, Paris, Londres, Berlin, Singapour, Hong Kong, Macao et Auckland.

Payvision s'est vue décerner le prix du « Best CNP program outside U.S » lors du salon CNP 2013 qui s’est tenu à Orlando, en Floride.

Veuillez vous rendre sur le site www.payvision.com pour obtenir davantage d’informations, et suivez nous sur:

Twitter (https://twitter.com/payvision),

LinkedIn (http://www.linkedin.com/company/payvision),

Facebook (http://www.facebook.com/Payvision),

et le blog : http://blog.payvision.com/

 

À propos du Projet de Recherche FSA

 

Le Projet de Recherche FSA est organisé chaque année par l’Association d’études financières d’Amsterdam (FSA, Financial Study Association Amsterdam). Cette association est administrée par les étudiants des universités UvA et VU d’Amsterdam, et offre aux étudiants l’opportunité d’acquérir une expérience internationale de consultation faisant le lien entre la théorie enseignée à l’université et la pratique commerciale. Une formation et une supervision extensive par des experts lors de la phase préparatoire est fournie à chaque équipe de recherche afin d'assurer un degré de recherche professionnel et des rapports d'études utiles. La qualité élevée des projets de recherche est garantie par des années d'expérience, une sélection soignée de chercheurs, des séminaires d'experts de divers horizons et l'accompagnement par les meilleurs professeurs qu'offre la ville d'Amsterdam.

 

Pour de plus amples informations, contactez:

Payvision

Floriana Cristea

Corporate PR & Social Marketing Manager

E-mail: press@payvision.com

Scroll UP